Nicolas Sarkozy reconnaît sa part d’erreur sur la loi Hadopi

En reconnaissant son manque de dialogue dans l’élaboration de la loi Hadopi, Nicolas Sarkozy cherche à séduire les professionnels de l’Internet, qui avaient prévenu des faiblesses du dispositif.

Nicolas Sarkozy ferait-il son mea culpa sur la loi Hadopi, honnie par de nombreux internautes? Lors du discours d’intronisation du Conseil national du numérique, nouvelle instance de consultation sur les questions liées aux nouvelles technologies, le président de la République a reconnu sa «part d’erreur», et a évoqué une Hadopi 3, «et même une Hadopi 4, qui signerait la fin de la Hadopi si vous, acteurs du numérique, réussissez à trouver des moyens de rétribuer justement les créateurs ». Une idée pas si nouvelle, et pas totalement désintéressée.

 

Lors de son déjeuner avec des entrepreneurs du web et des blogueurs en décembre, Nicolas Sarkozy avançait déjà l’idée d’une Hadopi 3. Eric Dupin, blogueur, avait écrit sur Twitter que le président était «conscient que Hadopi «n’est pas parfaite» et souhaite une Hadopi 3 plus adaptée». En janvier, c’est au tour de Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la Commission de protection des droits de la Hadopi, d’affirmer que «soit la pédagogie [d’Hadopi] marche et on arrête. Soit cela ne marche pas, et on passe à autre chose.»

Séduire l’industrie numérique et les internautes

Le dispositif de répression envers les internautes téléchargeant illégalement ne va pas pour autant être supprimé. Pour Nicolas Sarkozy, il faut modifier Hadopi, jusqu’à ce que le phénomène du téléchargement disparaisse, « parce qu’un entrepreneur [aura] trouvé un moyen de garantir un système de distribution qui permette le respect de la propriété intellectuelle et la juste rétribution des créateurs.» Et pour cela, le président entend bien s’associer aux professionnels de l’Internet, et non plus seulement à l’industrie musicale ou du cinéma.

«Si on avait mieux appris à se parler, on aurait pu trouver un autre système», affirme Nicolas Sarkozy, ajoutant qu’il aurait «dû prendre l’initiative[du dialogue] plus tôt». Opération séduction à un an de la présidentielle ? Pour le président, il faut séduire ces entrepreneurs qui se sont sentis trahis en n’étant pas écoutés sur des lois touchant au numérique, comme Hadopi ou Loppsi 2. Comme par exemple Xavier Niel, fondateur de Free, qui s’était illustré en refusant d’envoyer les emails d’avertissement de la Hadopi et qui est désormais membre du Conseil national pour le numérique, organe par lequel Nicolas Sarkozy compte opérer sa reconquête.

Avertissements des professionnels de l’Internet

 

Les professionnels de l’Internet avaient pointé plusieurs défauts dans la Hadopi. L’obsolescence de la loi, d’abord : les radars d’Hadopi ne visent que les protocoles d’échange par peer-to-peer (BitTorrent, eMule …), alors que les internautes amateurs de films et de séries se tournaient déjà vers le téléchargement direct (MegaUpload) ou le streaming lors du vote de la loi. Un mouvementqui s accelère depuis. De même, le volet «offre légale», censé inciter les internautes à revenir dans le droit chemin en payant les contenus culturels, n’était pas prêt lors de la mise oeuvre du volet répressif de la loi. Il tarde toujours à faire son apparition.

La riposte graduée était également jugée imparfaite : la haute autorité part du principe que le propriétaire d’une ligne Internet sera sanctionné pour «défaut de sécurisation» si sa connexion a été «flashée» par les radars de TMG, la société mandatée par l’Hadopi pour surveiller les réseaux d’échanges. Comment alors sécuriser sa ligne et éviter qu’un voisin ne la pirate pour télécharger en toute impunité ? Un an et demi après le vote de la loi, Hadopi n’a toujours pas apporté de réponse.

Publicités

A propos Valery H.

Je m’appelle Valéry, je suis guitariste et musicien depuis une petite vingtaine d’années. J’enseigne et je joue dans différents groupes de différents styles. Je compose également de la musique orchestrale. D’expérience, je sais qu’il existe des ponts qui vous feront gagner beaucoup de temps dans l’apprentissage de la guitare. Bienvenue sur guitarmood.fr!
Cet article, publié dans P2P, Piratage, Web, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s